TECHNIQUES D'IMPRESSION

en savoir plus

Traitements graphiques.

Notre équipe graphique, au sein de Top Seri, développe et réalise les idées du client de A à Z, jusqu'à la réalisation finale.

IMPRESSION NUMERIQUE

en savoir plus | watch the video

C'est un terme générique pour identifier un système d'impression dans lequel l'image à imprimer est générée par des procédés électroniques et imprimée directement sur le support à imprimer.

Comme il n'existe pas une définition claire d'impression numérique, rentrent dans cette catégorie des machines avec des caractéristiques très différentes, tant en ce qui concerne la construction qu'en ce qui concerne l'utilisation à laquelle la machine est destinée.

Les imprimantes ou plotters « Wide et Super Wide Format » à jet d'encre utilisent des têtes qui, en se déplacant sur la surface à imprimer, libèrent l'encre liquide directement sur le matériau, en la puisant dans ses réservoirs.

Pour les « plotters à rouleau », l'utilisation la plus courante consiste en l'impression d'adhésifs, de bannières ou de petites et grandes affiches.

Les imprimantes à plat sont en mesure d'imprimer sur des matériaux rigides de différentes épaisseurs et types, pour permettre la réalisation de panneaux, de boîtes, de plaques en plexiglas ou en métal, de modèles et autres.

Les plotters de découpe permettent la création de lettres adhésives ou d'adhésifs en général (imprimés ou non) en PVC coloré à appliquer sur les vitrines, les voitures, les bannières etc.

 

La plus grande qualité des machines à jet d'encre réside dans la capacité d'imprimer sur de très grands formats, impossibles pour toute autre technologie, en un seul exemplaire ou en quantités importantes. 

Les équipements numériques grand format que Top Seri propose à ses clients, sont de très haute qualité et précision. Ils utilisent exclusivement des encres originales, haute tenue et haute chromaticité. L'imprimante à plat de Top Seri permet d'imprimer en quatre couleurs et en blanc des matériaux jusqu'à 50 mm. d'épaisseur (en utilisant le blanc comme couleur de fond et comme couleur spot).

LA SERIGRAPHIE

en savoir plus | watch the video

TOP SERI dispose de 13 équipements de pointe pour l'impression sérigraphie traditionnelle, promotionnelle, rotative et habillement emballé.

La sérigraphie ou impression sérigraphie est une technique d'impression artistique d'images et de graphismes pour de nombreux supports ou surfaces par l'utilisation d'un tissu (tissu de presse), en déposant l'encre sur un support à travers les espaces libres du tissu.

Dans le domaine commercial/industriel, elle est principalement utilisée pour imprimer des images sur des tissus, T-shirts, foulards, chapeaux, céramique, verre, polypropylène, polyéthylène, papier, métal et bois.

L'impression sérigraphie graphique est généralement utilisée pour l'impression publicitaire ou d'illustrations, de graphiques et de dessins. La sérigraphie industrielle est pour les applications de décoration fonctionnelle et non seulement décorative (pupitre de commande, signalisation, etc.).

En sérigraphie, il est possible d'imprimer sur tous les matériaux. La limite se situe dans l'irrégularité de la surface alors qu'il existe d'innombrables types d'encres en mesure de se fixer sur de nombreux matériaux ou spécifiques.

Les sérigraphies à plusieurs couleurs comprennent l'utilisation de plusieurs matrices (une par couleur) et pour lesquelles il est nécessaire de conserver un registre d'impression parfait en phase d'impression.

La technique de la sérigraphie est toujours possible sur tous les supports et est notamment utile et demandée pour obtenir des nuances de couleur sûres et intenses.

En sérigraphie, il est possible d'obtenir d'innombrables effets spéciaux tels que les reliefs, les paillettes, les métallisés, les irisés, les phosphorescents, les abrasifs, les brillants, les mats, les thermochromiques, qui enrichissent considérablement le matériau imprimé.

 

L'écran de sérigraphie est réalisé avec un tissu en fils très fins et réguliers, tendus sur un cadre d'aluminium, en fer ou parfois en bois.

Certaines zones de l'écran sont bloquées c'est-à-dire qu'elles sont recouvertes de substances diverses, en fonction de la technique utilisée, pour composer une image (un pochoir est alors créé). Les parties bloquées n'apparaissent pas en fait dans l'impression finale. Dans les parties libres, la couleur d'impression passe à travers les trous minuscules des espaces vides laissés par les fils de la trame et de la chaîne, pour aller se déposer sur la surface à imprimer. L'écran peut être préparé pour travailler à plat ou en rotative.

Une caractéristique fondamentale des ENCRES pour SÉRIGRAPHIE est leur thixotropie, à savoir la capacité que possède un fluide de modifier sa viscosité sous l'action de forces mécaniques (ou aux changements de température) et de revenir à l'état précédent à la fin de l'action mécanique (et à la température précédente). Cette propriété permet à l'encre de passer à travers les mailles du tissu de l'écran uniquement sous la pression exercée par la râcle d'impression et de revenir presque immédiatement à la viscosité précédente sans trop se propager sur l'objet à imprimer et sans couler de l'écran. La précision dans les détails est obtenue ainsi qu'une couvrance élevée et l'uniformité de l'impression.

Les composants de base d'une encre de sérigraphie sont le liant, la charge, le pigment, le solvant et les additifs :

  • le liant est la « colle » spécifique pour chaque type de support à sérigraphier ; résine
  • la charge confère à l'encre la consistance et la couvrance ;
  • Le pigment détermine la couleur finale ;
  • le solvant joue sur la texture, la plasticité, la vitesse de séchage, sur le degré d'adhérence de l'encre sur le support ;
  • Les additifs sont de types différents. Certains permettent à l'encre de s'étendre suffisamment pour couvrir les portions couvertes des fils de l'écran, d'autres accélèrent la création de polymérisations ou de réticulations. Ces phénomènes permettent à l'encre de se fixer à un support sérigraphié.

LA TAMPOGRAPHIE

en savoir plus | watch the video

TOP SERI dispose de 15 équipements répartis comme suit :

1 robot automatisé à 8 couleurs avec table rotative

4 robots automatisés à 6 couleurs

2 robots automatisés à 5 couleurs

1 robot automatisé à 2 couleurs

1 tampographie Slide de 45 cm

2 tampographies automatiques à une couleur avec table rotative, avec chargement et déchargement automatique

5 tampographies à une couleur semi-automatique.

 

C'est une technique qui permet de transférer des images et des graphismes 2D sur des objets et des surfaces 3D. Au moyen d'un tampon souple et élastique (généralement en silicone), une couche d'encre indélébile est transférée d'une plaque gravée en acier ou en photopolymère (matrice ou cliché tampographique) sur la surface du support.

La surface d'impression peut être non plane, grâce au tampon d'impression souple qui peut facilement s'adapter aux différentes formes sur lesquelles il est pressé. En fait, il est possible d'obtenir de superbes impressions en quatre couleurs, en utilisant des trames sur clichés (notamment ceux en photopolymère). Ce procédé d'impression peut également être utilisé pour déposer des matériaux fonctionnels tels que des encres conductrices, des adhésifs, des lubrifiants.

La tampographie peut être considérée comme une combinaison de méthodes utilisées dans la sérigraphie et dans l'héliogravure qui, ensemble, ont donné naissance à un nouveau système.

Le principe est toujours le même : sur une plaque (cliché) des cavités avec la forme à imprimer sont gravées, qui sont ensuite remplies d'encre. Puis un moule en silicone est pressé sur ces cavités encrées (le tampon) qui « prélève » la couleur sur les parties gravées. À ce stade, le tampon est pressé sur l'objet à imprimer et y transfère l'encre.

Par souci de clarté, nous expliquons que cette action peut être divisée en une série de phases :

1      Une image est gravée sur un cliché (métallique ou polymère) et le cliché est monté sur la machine de tampographie.

2        La surface du cliché est encrée et ensuite nettoyée.

3        Un tampon (en silicone actuellement) est pressé contre le cliché et recueille l'encre « mise en forme ».

4        Le tampon est déplacé sur l'objet à imprimer et est pressé contre ce dernier jusqu'à ce qu'il s'adapte à la surface.

5        Le tampon est enlevé de l'objet en libérant l'encre sur la surface de celui-ci.

Le processus est différent de l'impression sérigraphie, où un écran est encré puis une râcle est passée dessus. Dans la sérigraphie, cette dernière opération implique le transfert direct de l'image sur le support. Dans l'impression à tampon, le dessin est d'abord transféré sur le tampon et, immédiatement après, déposé sur le support à imprimer. Le tampon n'est pas la source de l'image, mais le moyen de transfert de cette dernière.

Avec les machines adéquates de tampographie, il est possible de reproduire simultanément plusieurs images et sur les différents côtés d'un objet, à différentes hauteurs, sur des surfaces inclinées ou verticales, par rotation de l'objet jusqu'à 360°.

La tampographie est la technique la plus appropriée, et parfois la seule, pour imprimer sur des surfaces et des objets qui ne sont pas à plat, mais elle imprime tout aussi bien sur des surfaces planes. Les applications peuvent être nombreuses, mais elle est de fait utilisée la plupart du temps dans l'impression de supports rigide et semi-rigides de petite taille. Elle est appréciée là où l'impression multi-couleurs en un seul cycle est demandée, ainsi qu'un séchage rapide et où la plus haute qualité d'impression est recherchée. Étant donné qu'elle s'adapte extrêmement bien aux surfaces et matériaux, elle peut être appliquée dans différents secteurs industriels : brosses à dents, tasses à café, boutons de four, radios et télévisions, télécommandes, téléphones, cadrans de montres, claviers, écrans, montures de lunettes, chaussures de ski, flacons pour cosmétiques, façades d'appareils électroménagers.

LE MARQUAGE A CHAUD

en savoir plus | watch the video

C 'est une technique basée sur l'utilisation combinée de la chaleur et de la pression. Elle offre un gros avantage : elle permet d'éliminer l'encre du processus d'impression, en la remplaçant par un ruban, une mince pellicule plastique constituée de quatre couches : une couche de support en polyester (épaisseur de 12 à 50 microns) ; une couche facilitant le décollement (réalisée avec des cires spéciales) ; une couche colorée avec des pigments ou des substances métalliques ; une couche adhésive, spécialement conçue pour chaque type de matériau à imprimer (plastique, papier, métal, etc.).

 

Le ruban est placé entre une surface chauffée à 100-170°C (cliché) et le composant sur lequel doit être imprimée la décoration. Lorsque le cliché chaud entre en contact avec le ruban et le comprime sur la surface de la pièce à imprimer, la couche de décollement en cire fond, le film coloré se détache de la couche de support et est transféré sur le matériau sous-jacent, en se collant grâce à la couche adhésive. Le transfert du ruban a lieu seulement lorsque le cliché touche directement le ruban. Par conséquent, avec cette technique, il est possible de réaliser des dessins complexes, des logos et du lettrage, en gravant le cliché afin de ne laisser que le décor en relief.

LASER YAG

en savoir plus | watch the video

Un Laser Nd: YAG est un laser à l'état solide qui utilise comme milieu amplificateur un cristal d'yttrium et d'aluminium (YAG) dopé au néodyme (Nd: Y3Al5O12). Le néodyme, qui remplace l'yttrium, le substitue partiellement comme cation trivalent dans la structure réticulaire du YAG.

Les lasers Nd: YAG sont pompés optiquement au moyen d'une lampe flash ou de diodes laser et présentent une grande variété d'utilisations.

Ces lasers émettent typiquement de la lumière avec une longueur d'onde de 1064 nm, dans l'infrarouge.

Les lasers Nd: YAG peuvent fonctionner en onde continue et par impulsions. Dans ce dernier type de fonctionnement, ils sont généralement utilisés avec un commutateur optique inclu dans la cavité résonante qui reste fermé jusqu'à ce que le cristal ait atteint l'inversion maximum de population à laquelle, en s'ouvrant, il permet au laser de décharger une impulsion individuelle à la puissance très élevée.

Il est utilisé dans les usinages industriels pour graver et marquer les  métaux et les plastiques, ainsi que pour la découpe et le soudage des feuilles d'acier et autres alliages. Pour ces utilisations dans le domaine de l'automobile, les puissances utilisées vont de un à cinq kW. Pour le forage de super alliages (pièces de turbines à gaz), ils sont généralement utilisés en mode pulsé, sans commutation de Q, avec des impulsions d'une milliseconde. Les lasers Nd: YAG sont également utilisés pour le marquage de sous-surface de matériaux transparents tels que le verre ou l'acrylique.

LA PEINTURE

en savoir plus | watch the video

La peinture à solvant est formulée avec des matières premières de très haute qualité et répond en temps réel aux règlements pour la protection de la santé des travailleurs et de l'environnement.

Les produits à solvant classiques permettent de surmonter les difficultés découlant d'exigences d'application d'articles qui, par la taille, par les limites de normalisation ou par l'absence d'installations spécifiques et de systèmes de séchage à air forcé, ne peuvent pas être traités avec des systèmes alternatifs. Tous les produits sont exempts de chrome, de plomb et de solvants ou d'additifs classés comme toxiques.

La qualité et la longue expérience de Top Seri dans cette technologie ne l'empêche pas de se mettre à jour en permanence et de rechercher de nouveaux systèmes technologiques, pour des solutions à appliquer sur les nouveaux produits.

ASSEMBLAGE

en savoir plus

Le terme assemblage vient de l'anglais « to assemble » et peut être traduit en :

mettre ensemble, unir.

 

Top Seri a créé pour ses clients un atelier spécial d'assemblage des pièces sérigraphiées/tampographiées, peintes ou gravées au laser, même avec le soudage par ultrasons, pour livrer le produit fini juste-à-temps.